Juil 29, 2020 | Billets | 0 commentaires

Le grand bluff méritocratique

« Quand l’institution [scolaire] renonce à produire son propre système de sélection équitable, (…) alors la sélection s’organise malgré l’institution, en poussant l’avantage des classes déjà favorisées. »

D’après cet article, l’enfer est pavé de bonnes intentions : amener 80% d’une classe d’âge au bac, ce n’est pas promouvoir la « réussite pour tous », mais gripper davantage l’ascenseur social.

En complément des arguments développés, j’ajouterai :

– qu’imposer la même définition de la réussite à tous (le bac, puis bac +3 ou bac +5), c’est nier et dévaloriser la diversité des talents et des intelligences (et aussi ignorer la diversité des besoins de notre société);

– qu’il faudra peut-être un jour accepter que la compétition existe dans notre société, car elle est consubstantielle à notre liberté : dès qu’il y a liberté de choix (qu’il s’agisse de se faire embaucher ou de trouver son conjoint), il y a concurrence….

https://www.pressreader.com/france/l-express-france/20200723/281590947879506

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Newsletter bimestrielle
Inscrivez-vous à notre newsletter, qui paraîtra tous les 2 mois, pour suivre nos actualités.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.