Haden Coaching

Bienvenue sur mon blog

Que vous soyez entrepreneur, cadre dirigeant, ou simplement en recherche de pistes pour continuer à vous développer et à grandir, en questionnement sur le sens à donner à votre vie professionnelle, j’espère que vous trouverez ici matière à stimuler et nourrir votre cheminement.

Jean-Marc Phelippeau   

Plaidoyer pour une certaine anormalité

Plaidoyer pour une certaine anormalité

Pourquoi vouloir être normal? Est-il normal d’être normal? 🙃 Quelle ambivalence! Nous voulons ne pas être ordinaire… mais sans être anormal, quand même. Être (un peu) au-dessus ici. Ou (un peu) décalé là. Nous faire remarquer, mais pas trop. Ne pas (trop) souffrir. Être normalement névrosé… Mais une personne normale est juste quelqu’un qu'on ne connait pas suffisamment! Car « on ne peut être normal et vivant à la fois », affirmait Cioran. Quand on se croit normal, c’est juste qu’on ne cherche pas au bon endroit. « L’œil du sourd est normal », souligne Desproges. 🤔 Et puis, de quelle norme parle t-on? « Être normal c’est aimer et travailler » écrivait Freud, plutôt prosaïque comme souvent....

Prison dorée

Prison dorée

« A quel prix êtes-vous prêt à vendre une partie de votre âme? » C’est par cette question un brin provocatrice qu’un de mes partenaires aborde avec ses clients cadres et dirigeants la problématique dite de la « prison dorée ». Je l’exprime comme ceci : jusqu’où l’ennui, la perte de liberté voire la soumission peuvent-ils être un prix raisonnable à payer pour une (très) belle rémunération, un statut social flatteur et la sécurité (parfois assez illusoire) offerte par un contrat de travail? Comment sortir par le haut d’un dilemme entre sécurité (financière et psychologique) et épanouissement personnel au travail? Ou, en négatif, entre l’anesthésie du désir et le risque? Bref vaut-il mieux...

Death by Powerpoint

Death by Powerpoint

Parle à mon slide, mon cœur est malade. Pour le « bon » déroulement d’une réunion, et surtout d’une réunion de direction, il est souvent important de s’assurer qu’il ne s’y passera rien. Qu’aucun débat, question ni remarque impromptue ne viendra troubler l’assommant et méticuleux rituel du reporting ou de l’information « top-down » et potentiellement surprendre celui qui présente, fissurer son armure, chatouiller son complexe de l’imposteur. Pour y parvenir, rien de tel qu’un une bonne muraille de slides. « Death by Powerpoint »! Plus le présentateur a peur, plus il va en mettre. Avec le plus de « bullet points » possibles, écrits petit, et un déluge de chiffres : 60 slides en 45 minutes....

Petit éloge de la présence

Petit éloge de la présence

Des séances… en présence, avec toute notre présence. Le déconfinement aidant, je viens de redémarrer mes séances de coaching individuel en « présentiel ». Et notamment de rencontrer véritablement, pour la première fois, des clients avec qui j’avais démarré un accompagnement à distance, en visioconférence. Dans plusieurs cas, ces séances ont été émotionnellement très intenses (la tristesse, ou la colère). Des émotions qui ne s’étaient pas manifestées de la sorte jusqu’à présent, et dont je suis convaincu qu’elles n’auraient pas surgi avec la même force à l’occasion d’une séance supplémentaire par écran interposé. Pourtant, je n’aurais rien dit ou fait de bien différent. Ou presque....

Être ou ne pas être… en réunion

Être ou ne pas être… en réunion

Travailler, c’est être en réunion. 🤔 Il est donc important que tout le monde puisse constater dans votre agenda électronique que chacune de vos journées est dûment bondée de réunions enchainées non-stop de 8h30 à 19h00 (au minimum). Sans pause-déjeuner cela va de soi. Et que n’importe qui se sente autorisé à « cranter un meeting » dans cet agenda, dont vous êtes l'esclave, si d’aventure il y reste un « trou ». Ou même s’il n’en reste pas. « Back to back », « full up », la performance se mesure au trop-plein! L’avantage avec Teams et Zoom, en plus, c’est qu’il suffit désormais d’appuyer sur un bouton pour passer d’une réunion à la suivante.« Back to back », on vous dit… Je suis fasciné par...

Comment (ne pas) co-fonder une entreprise en famille ou avec des amis

Comment (ne pas) co-fonder une entreprise en famille ou avec des amis

Le confort à court terme et le romantisme sont généralement mauvais conseillers… La grande majorité des start-ups ont plusieurs fondateurs (plus de 80% selon certaines études). Créer à plusieurs permet en effet de combiner dès le départ des compétences diverses (techniques, marketing, financières) et d’être moins seul pour affronter les difficultés qui vont immanquablement se présenter. Parmi ces start-ups « co-fondées », une majorité d’équipes d’associés sont formées de personnes qui se connaissaient auparavant socialement, et non professionnellement. (1) Créer son entreprise avec un membre de sa famille ou avec un ami de longue date semble à première vue une bonne idée, car la confiance...

Famille et transmission d’entreprise

Famille et transmission d’entreprise

Comment concilier succès de l’entreprise et harmonie au sein de la famille? Lorsque les dirigeants d’une entreprise familiale organisent leur succession, tous pensent à s‘entourer d'experts comptables, de notaires et de conseillers fiscaux. De plus en plus (et j'en suis ravi!) ont également la sagesse de se faire accompagner d’un coach. Car la réussite d’une transmission d’entreprise est d’abord affaire de relations humaines et de discernement dans la gestion de ses émotions, surtout lorsqu’elle s’organise au sein d’une même famille entre deux générations. Comment concilier différentes logiques (opérationnelle, patrimoniale, relationnelle et familiale), dépasser les dilemmes qu'elles...

Qu’est-ce que la réussite?

Qu’est-ce que la réussite?

En tant que coach de cadres dirigeants, je suis bien placé, en écoutant certains de mes clients, pour savoir que l’argent (le train de vie) et le statut social (le pouvoir, l’orgueil d’un titre ronflant ou la capacité à séduire) peuvent être des pièges terribles. Pour savoir qu’il est fort possible de gagner mieux sa vie que 99,5% des français tout en vivant dans l’anxiété et la déprime: la peur de tout perdre, la peur du rejet. De vivre dans une prison certes dorée, mais insipide ou vide de sens. Pour mon confrère montréalais Laurent de Rauglaudre dont je vous recommande chaudement le blog, réussir, c’est accomplir quelque chose qui fait sens pour soi, se sentir libre et aller vers la...

Ancienneté et sentiment de liberté

Ancienneté et sentiment de liberté

En général, plus on est ancien dans une entreprise ou dans un groupe (je parle de dix, quinze ans d’ancienneté et plus), … moins on a de réseau à l’extérieur,… moins on a l’habitude de trouver un job et d’en changer, … plus on doute de son employabilité (faute d’expérience, de regard et de feedback extérieurs), … plus on risque d’avoir, consciemment ou non, peur de se faire virer, … plus on est anxieux et moins on se sent libre.A fortiori si on n’a connu qu’une seule entreprise dans sa vie!Si vous ne voulez pas que votre lien de subordination tourne à l’esclavage, passez chaque année quelques entretiens d’embauche. Y compris si vous n’avez aucune intention de quitter votre...

Les galons et le melon

Les galons et le melon

Détenir du pouvoir distord les relations humaines. Quand on est (cadre) dirigeant, ne jamais oublier deux choses : – Tout ce que vous dites, tout ce que vous faites est amplifié dans la perception de vos équipes par le fait même que vous détenez une forme d’autorité (oui, je sais, les mots « pouvoir » et « autorité » peuvent choquer ceux qui se sont accoutumés aux « référentiels de management » et autre novlangue aseptisée. Et pourtant…). Ne sous-estimez jamais votre impact sur autrui. Que votre parole et vos actes soient impeccables! – Tout ce que l’on vous dit, ou presque, et la manière dont on vous le dit, est conditionné par votre pouvoir. Plus vous en détenez, plus il est probable que...

Faut-il faire la peau à la bureaucratie?

Faut-il faire la peau à la bureaucratie?

« La bureaucratie est un mécanisme par lequel une personne est convenablement séparée des conséquences de ses actes. » Nassim N Taleb. Dans les entreprises dont la culture est centrée sur l’excellence opérationnelle, par exemple des groupes industriels où les notions de sécurité et de qualité sont cruciales (aéronautique, nucléaire…) et le droit à l’erreur par conséquent quasi nul, la complexité des procédures et de la gouvernance (la bureaucratie) sert à rendre collective toute décision et toute responsabilité, à protéger ainsi chacun et à éviter une improvisation potentiellement funeste. Vouloir la supprimer alors qu’elle a une intention positive bien comprise de tous est alors voué à...

Le syndrome du scarabée

Le syndrome du scarabée

Les managers ont tendance à favoriser la promotion de collaborateurs qui leur ressemblent au détriment des autres. En d’autres termes si vous n’obtenez pas de promotion malgré d’excellents résultats, c’est peut-être parce que vous n’appartenez pas au groupe dominant. Que vous avez la fâcheuse idée de ne pas avoir le « bon » diplôme (surtout en France), ou d’être un commercial dans une boite d’ingénieurs (ou l’inverse). On retrouve dans cet article de WTTJ le rappel du dilemme classique de la diversité cognitive: - plus une organisation est cognitivement diverse (en termes de genre, de cultures et représentations du monde, de diplômes et cursus professionnels…), plus elle est créative et...

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Newsletter bimestrielle
Inscrivez-vous à notre newsletter, qui paraîtra tous les 2 mois, pour suivre nos actualités.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.