Haden Coaching

Bienvenue sur mon blog

Que vous soyez entrepreneur, cadre dirigeant, ou simplement en recherche de pistes pour continuer à vous développer et à grandir, en questionnement sur le sens à donner à votre vie professionnelle, j’espère que vous trouverez ici matière à stimuler et nourrir votre cheminement.

Jean-Marc Phelippeau   

Çà veut dire quoi « Réussir dans la vie  » ?

Çà veut dire quoi « Réussir dans la vie  » ?

Les vacances sont un moment privilégié pour faire le point et redéfinir ses objectifs... Selon quels critères et valeurs évaluez-vous votre vie? Ces critères sont-ils bien les vôtres, ou bien avez-vous gobé un modèle par défaut (argent, statut social, famille) sous l’influence de votre environnement social et familial? Une citation de cet article fait écho à de nombreux témoignages de personnes que j’ai eu la chance d’accompagner (pourtant très «successful» selon ce modèle là) : « J’avais coché les cases que les autres voulaient pour moi et, tout d’un coup, j’ai trouvé cela affreusement triste. » Voici quelques pistes pour ne pas devenir (ou demeurer) un «successful zombie», découvrir ou...

Clés d’une bonne décision (Sibony)

Clés d’une bonne décision (Sibony)

Envie de bronzer intelligent? 😎 Je voulais partager avec vous le meilleur livre «business » que j’aie lu cette année : « Vous allez commettre une terrible erreur », d'Olivier Sibony. Ce livre démontre que nous avons tous besoin de réapprendre à décider, pour nous protéger de nos biais cognitifs (biais de confirmation, biais d’ancrage, aversion à la perte, groupthink et j’en passe). Il n'est pas nécessaire d'être PDG ou manager pour le lire, car nous prenons tous constamment des décisions! C'est plein d'exemples et très vivant, la lecture en est agréable malgré la complexité du sujet. Dans cette petite vidéo, Olivier Sibony souligne quelques ingrédients clés d’une décision stratégique bien...

Le télétravail ne marchera pas

Le télétravail ne marchera pas

Unpopular opinion : le télétravail ne marchera pas... 😬 La faute à Platon, notre héritage catholique et notre droit du travail, d'après cet article. 🤔 Quoi qu'il en soit, le balancier est passé d'un extrême ("le télétravail, pas de ça chez nous!") à l'autre ("pourquoi continuer à aller au bureau?")... ... On attend maintenant de savoir à quel point entre ces deux antipodes il va se stabiliser. Ce ne sera évidemment pas le même d'une organisation à l'autre! Selon sa culture. C'est-à-dire selon sa distance hiérarchique, son aversion au risque, son degré d'individualisme, sa tolérance à la diversité, son stade de digitalisation. 💡 On peut utiliser ce bon vieux modèle d'Hofstede pour y voir...

Le grand bluff méritocratique

Le grand bluff méritocratique

"Quand l'institution [scolaire] renonce à produire son propre système de sélection équitable, (...) alors la sélection s'organise malgré l'institution, en poussant l'avantage des classes déjà favorisées." D'après cet article, l’enfer est pavé de bonnes intentions : amener 80% d'une classe d'âge au bac, ce n'est pas promouvoir la « réussite pour tous », mais gripper davantage l'ascenseur social. En complément des arguments développés, j’ajouterai : - qu’imposer la même définition de la réussite à tous (le bac, puis bac +3 ou bac +5), c’est nier et dévaloriser la diversité des talents et des intelligences (et aussi ignorer la diversité des besoins de notre société); - qu’il faudra peut-être...

Syndrome de l’imposteur

Syndrome de l’imposteur

Le syndrome de l’imposteur. Il se manifeste souvent lors d’une prise de poste, et peut s’avérer toxique et paralysant.Il n’est pas nécessairement lié à un manque d’estime de soi ni à un état dépressif, comme l’explique cette petite animation TED.C’est un classique des classiques en coaching! D’où vient alors ce sentiment d’insuffisance et d'inadéquation? Du fait que nous avons conscience de nos propres failles et angoisses mais pas de celles des autres qui, cachées derrière un masque social, ne sont pourtant ni moins terribles ni moins honteuses.En effet, comme l’écrivait déjà Montaigne de manière très… fleurie, « les rois et les philosophes fientent aussi. » (sans parler des coachs...)...

De la sélection des élites françaises

De la sélection des élites françaises

Un excellent et très complet article de Nicolas Colin sur les modalités de sélection des élites en France (notre système étant d’un exotisme total pour à peu près tout étranger), savant mélange de méritocratie pour les maths, d’entre-soi pour les « soft skills » et la maitrise des codes, et de jeux de cour. Conséquence fâcheuse majeure de notre système de sélection : l’aversion au risque des élites... ("people work so hard to arrive there that they usually stop trying to learn new things as soon as they arrive ») A lire absolument! https://europeanstraits.substack.com/p/france-as-revealed-by-its-eliteQuelques sources Zone Franche Philippe Silberzahn Laurent de Rauglaudre Welcome To The...

Diversité du conseil d’administration

Diversité du conseil d’administration

L'idée fait son chemin : la diversité n'est pas qu'une question de genre. C'est la diversité cognitive qui impacte la performance d'une équipe de direction ou d'un conseil d'administration, et elle dépend de beaucoup d'autres facteurs : variété des origines culturelles et sociales des membres de l'équipe, de leurs diplômes, de leurs parcours, des secteurs d'activité et des autres entreprises qu'ils connaissent, de leur âge... Il est notamment urgent pour certains grands groupes français:- que leur "Top 100" cesse d'être un "vivier d'X" (ou d'HEC, de Centraliens ou d'énarques),- de savoir recruter et intégrer des dirigeants déjà seniors, plutôt que de tous les faire grandir en interne....

Le stoïcisme, où la sérénité dans l’incertitude

Le stoïcisme, où la sérénité dans l’incertitude

Beaucoup d’entre nous sommes très doués pour imaginer des « worst case scénarios » terribles, parfois jusqu’à en perdre le sommeil. Le stoïcisme est une philosophie et une discipline fantastique pour que de tels scénarios aient moins de pouvoir sur nous, pour être plus serein dans des circonstances difficiles ou incertaines et prendre ainsi de meilleures décisions. Je fais régulièrement lire les « Lettres à Lucilius » de Sénèque à mes clients, en me demandant à chaque fois pourquoi en France le stoïcisme est moins à la mode que le bouddhisme zen pour aider à atteindre de tels objectifs, alors qu’il est plus proche de nous culturellement et historiquement. En plus, ces lettres se lisent...

Aimons-nous suffisamment la liberté ?

Aimons-nous suffisamment la liberté ?

Aimons-nous suffisamment la liberté? Selon François Sureau, dans cet entretien antérieur à la crise actuelle, c’est une erreur de croire que c’est au gouvernement de garantir la liberté : tous les gouvernements sont liberticides, car le premier principe d'un gouvernement est l’efficacité (par exemple en termes de sécurité). Or, comme il le dit, la liberté c’est le bordel. Ce qui doit garantir la liberté est selon lui la séparation des pouvoirs, et surtout l’amour de la liberté. Or nous avons cessé de penser que la contradiction est ce qui nous met en mouvement dans l’Histoire, ce qui nous fait progresser, et que cette liberté a un prix (un certain bordel). L’idéal d'une société bonne s’est...

Diversité, c’est ma devise

Diversité, c’est ma devise

« Diversité, c’est ma devise. » (La Fontaine). Eloge de la dissonance. Pour appréhender un problème complexe, il est nécessaire de faire appel à des expertises diverses, comme aujourd’hui des médecins et des économistes, s’agissant de la pandémie. Oui mais voilà. Ces experts, qui regardent le monde au travers de lunettes hétéroclites, sont généralement en désaccord sur les actions à mener : freiner ou accélérer, par exemple. Tout comme, dans une entreprise, le Directeur Commercial et le Directeur Technique. Cette diversité est inconfortable pour le décideur ou le dirigeant, car elle est un frein à l’efficacité immédiate. La contradiction, c’est le désordre! Il s’agit pourtant de la...

Peste noire et monde d’après

Peste noire et monde d’après

Si la plus grande épidémie de l'histoire, qui a tué un tiers de la population européenne, n'a rien changé à la civilisation du 14e siècle, alors ce n'est vraiment pas gagné aujourd'hui pour le "monde d'après", quel que soit celui que l'on souhaite, ou que l'on essaie de nous vendre. « En tant qu’historien, ce qui m’étonne le plus, ce qui est pour moi l’énigme, c’est pourquoi ça a si peu changé. Pourquoi la peste, cette catastrophe extraordinaire, change si peu de choses dans les structures sociales, dans l’imaginaire, dans la manière de penser, d’agir, d’obéir et de croire », Patrick Boucheron, Professeur au Collège de France. Merci à Frédéric Fréry pour avoir signalé ce passionnant...

Être heureux, c’est apprendre à choisir

Être heureux, c’est apprendre à choisir

« Etre heureux, c’est apprendre à choisir. » (Sénèque) Fin 1969, un fléau d’une magnitude comparable au Covid s’abattit sur le monde (*). En France, 30 000 personnes en moururent sans perturber en rien les Trente Glorieuses, sans provoquer d’autres réactions que des entrefilets dans les journaux ni faire lever un sourcil à Pompidou. Le principe de précaution n’avait pas encore été inventé. Il faut bien sûr se réjouir que la technologie nous ait permis un demi-siècle plus tard de séquencer un virus en quinze jours, de réagir rapidement et de sauver ainsi des vies. Mais insouciance et foi en l’avenir ont été englouties par une angoisse omniprésente, désormais nourrie d’un déluge de chiffres...

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Newsletter bimestrielle
Inscrivez-vous à notre newsletter, qui paraîtra tous les 2 mois, pour suivre nos actualités.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.