Haden Coaching

Bienvenue sur mon blog

Que vous soyez entrepreneur, cadre dirigeant, ou simplement en recherche de pistes pour continuer à vous développer et à grandir, en questionnement sur le sens à donner à votre vie professionnelle, j’espère que vous trouverez ici matière à stimuler et nourrir votre cheminement.

Jean-Marc Phelippeau   

Ordre et chaos

Ordre et chaos

Votre vie (professionnelle… et votre vie tout court) est-elle un bon dosage d’ordre et de chaos? Nous nous méfions généralement surtout du chaos, de ce qui est imprévisible, des menaces anxiogènes qui pourraient nous mener à un désastre dont nous ne saurions pas nous relever – la ruine, la solitude ou l’anéantissement. Notre cerveau a été câblé depuis des millions d’années pour détecter tout signe anormal et inconnu et pour le considérer comme un danger mortel, jusqu’à preuve du contraire. Mais l’excès d’ordre n’est pas plus désirable car il est sclérosant, source d’ennui et mortifère. C’est vivre dans la peur. Les dictatures sont des excès d’ordre! Lorsque tout se passe toujours comme...

3 spécificités du coaching de CEOs et d’entrepreneurs

3 spécificités du coaching de CEOs et d’entrepreneurs

J'accompagne depuis quelques années de plus en plus de CEOs (Directeurs Généraux) et d’entrepreneurs. Quels sont leurs besoins en termes d’accompagnement et en quoi leurs coachings diffèrent-ils fondamentalement des autres? Je partage ici quelques retours d’expérience.   1. Un besoin de sparring partner avant tout Un dirigeant est souvent seul. Seul devant certaines décisions complexes qu’il doit prendre - stratégiques, humaines, financières. Il y a en effet des décisions et des problèmes dont il ne peut parler à personne : Comment gérer au mieux mon « board »? Dois-je me séparer de mon CFO? Dois-je lever des fonds et si oui combien et de quelle manière? Comment améliorer le...

Choix professionnels et désir mimétique

Choix professionnels et désir mimétique

Comment avez-vous construit votre trajectoire professionnelle? 🚀 Pour commencer, comment avez-vous choisi vos études, votre filière? Nos choix initiaux sont fortement influencés par notre milieu familial, plus encore que par notre milieu scolaire. Selon cet article paru dans Welcome To The Jungle, c’est inévitable et ce n’est pas nécessairement mauvais: l’adolescent ou le jeune adulte peut en effet se construire en décidant de se conformer au projet parental, et il peut aussi se construire en s’y opposant. Les problèmes surviennent lorsqu’on n’a pas conscience de ces influences, et « qu‘on se retrouve dans une voie sans vraiment savoir pourquoi ». Ce scénario peut mener à un sentiment de...

2 questions clés en entreprise familiale

2 questions clés en entreprise familiale

Je constate à chaque fois en accompagnement individuel que travailler dans l’entreprise familiale, que celle-ci ait été fondée par votre grand-père, votre conjoint ou votre belle-sœur, vous amène à vous poser deux sempiternelles questions essentielles et pas toujours agréables. 1. « Suis-je ici par envie, ou bien par devoir et par loyauté? » Et cette loyauté, si vous la ressentez, est-elle un sentiment noble (liée à un amour, à une passion ou à des valeurs) ou bien simplement le visage présentable d’une peur ou d’une soumission? 2. « Suis-je à ce poste parce que j’en suis digne, ou bien parce que j’en ai hérité? » Vous l’aurez compris, c’est dans les entreprises familiales que se tapissent...

QI et succès professionnel

QI et succès professionnel

Quelle corrélation y a t-il entre QI et succès professionnel? Dans son livre "Outliers", Malcolm Gladwell prend comme comparaison la corrélation entre la taille et le succès au basket-ball. Entre une taille de 1,75 m et de 2,00 m environ, écrit-il, chaque centimètre supplémentaire augmente statistiquement les chances de succès : un joueur de 1,95 m a beaucoup plus de chances de percer en NBA qu’un joueur de 1,85 m, toutes choses égales par ailleurs. Au delà de 2 mètres environ, ce n’est plus vraiment le cas, et un joueur de 2,10 m n’aura pas un avantage significatif par rapport à un joueur de 2 m, car d’autres facteurs prendront plus d’importance pour atteindre l’excellence : l’agilité...

Pour en finir avec le « manque de confiance en soi »

Pour en finir avec le « manque de confiance en soi »

Maitrisez-vous « le plaisir aristocratique de déplaire*»? La confiance en soi et l’assertivité sont l’objet de nombre de coachings individuels de managers et même de dirigeants. Mais de quoi parle t-on vraiment lorsqu’on dit « j’aimerais avoir davantage confiance en moi »? D’après mon expérience de coach, ce qui se cache derrière cette difficulté est souvent une peur de décevoir ou de déplaire, une dépendance excessive au regard des autres qui induit un fort besoin de conformité. Or si une certaine adaptation à l’autre est toujours nécessaire en société, l’excès d’adaptation mène à la soumission et à l’effacement de soi. Comment s’adapter sans se sur-adapter? En coaching, « gagner en...

Les angles morts du dirigeant

Les angles morts du dirigeant

Seul dans sa bulle, tout dirigeant court le risque, un jour, d’un angle mort fatal. 🙈🙉🙊 Surtout si ses collaborateurs le craignent et évitent soigneusement de lui dire des choses désagréables. Gare à la « distance hiérarchique »! Le pire ennemi du dirigeant est ce qu’il ne sait pas, et surtout ce qu’il ne sait pas qu’il ne sait pas. Or tout dirigeant est de plus en plus seul avec la généralisation du télétravail, qui ne lui donne plus guère l’occasion de croiser ses N-3 et d’échanger à l’improviste dans un couloir, ou à la machine à café. Il est diaboliquement seul, quand les occasions de prendre le pouls de l’entreprise se font rares, entre disparition des temps informels et raréfaction...

« Zèbres » et victimisation

« Zèbres » et victimisation

Voici un avis politiquement incorrect sur les HPI, « zèbres » et autres "surdoués" adultes : J’ai pris depuis un an un peu de distance avec ce thème... D’abord en raison du monumental effet de mode dont il est l’objet. Mais surtout parce que j’ai remarqué que se revendiquer « zèbre » était dans un certain nombre de cas le signe d’un comportement défensif plutôt malsain. Cela permet en effet, dans un véritable tour de force, d’affirmer à la fois sa différence (et même une forme de supériorité) d’une manière très flatteuse pour l’ego, tout en se posant en victime : « si ma vie professionnelle (ou personnelle) est très compliquée voire un échec, c’est de la faute aux autres, je suis un(e)...

Plaidoyer pour une certaine anormalité

Plaidoyer pour une certaine anormalité

Pourquoi vouloir être normal? Est-il normal d’être normal? 🙃 Quelle ambivalence! Nous voulons ne pas être ordinaire… mais sans être anormal, quand même. Être (un peu) au-dessus ici. Ou (un peu) décalé là. Nous faire remarquer, mais pas trop. Ne pas (trop) souffrir. Être normalement névrosé… Mais une personne normale est juste quelqu’un qu'on ne connait pas suffisamment! Car « on ne peut être normal et vivant à la fois », affirmait Cioran. Quand on se croit normal, c’est juste qu’on ne cherche pas au bon endroit. « L’œil du sourd est normal », souligne Desproges. 🤔 Et puis, de quelle norme parle t-on? « Être normal c’est aimer et travailler » écrivait Freud, plutôt prosaïque comme souvent....

Prison dorée

Prison dorée

« A quel prix êtes-vous prêt à vendre une partie de votre âme? » C’est par cette question un brin provocatrice qu’un de mes partenaires aborde avec ses clients cadres et dirigeants la problématique dite de la « prison dorée ». Je l’exprime comme ceci : jusqu’où l’ennui, la perte de liberté voire la soumission peuvent-ils être un prix raisonnable à payer pour une (très) belle rémunération, un statut social flatteur et la sécurité (parfois assez illusoire) offerte par un contrat de travail? Comment sortir par le haut d’un dilemme entre sécurité (financière et psychologique) et épanouissement personnel au travail? Ou, en négatif, entre l’anesthésie du désir et le risque? Bref vaut-il mieux...

Death by Powerpoint

Death by Powerpoint

Parle à mon slide, mon cœur est malade. Pour le « bon » déroulement d’une réunion, et surtout d’une réunion de direction, il est souvent important de s’assurer qu’il ne s’y passera rien. Qu’aucun débat, question ni remarque impromptue ne viendra troubler l’assommant et méticuleux rituel du reporting ou de l’information « top-down » et potentiellement surprendre celui qui présente, fissurer son armure, chatouiller son complexe de l’imposteur. Pour y parvenir, rien de tel qu’un une bonne muraille de slides. « Death by Powerpoint »! Plus le présentateur a peur, plus il va en mettre. Avec le plus de « bullet points » possibles, écrits petit, et un déluge de chiffres : 60 slides en 45 minutes....

Petit éloge de la présence

Petit éloge de la présence

Des séances… en présence, avec toute notre présence. Le déconfinement aidant, je viens de redémarrer mes séances de coaching individuel en « présentiel ». Et notamment de rencontrer véritablement, pour la première fois, des clients avec qui j’avais démarré un accompagnement à distance, en visioconférence. Dans plusieurs cas, ces séances ont été émotionnellement très intenses (la tristesse, ou la colère). Des émotions qui ne s’étaient pas manifestées de la sorte jusqu’à présent, et dont je suis convaincu qu’elles n’auraient pas surgi avec la même force à l’occasion d’une séance supplémentaire par écran interposé. Pourtant, je n’aurais rien dit ou fait de bien différent. Ou presque....

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Newsletter bimestrielle
Inscrivez-vous à notre newsletter, qui paraîtra tous les 2 mois, pour suivre nos actualités.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.